STARK REALITY – HOAGY CARMICHAEL’s MUSIC SHOP

 

Hoagy Carmichael est un homme qui a su voyager dans le son d’une drôle de façon. Né en 1899, il est, un siècle après, reconnu comme un des plus grands compositeurs du 20ème. Auteur de chansons intemporelles devenues des classiques dans les foyers d’après guerre. Imaginons ensemble ( en Noir et Blanc ) des milliers de familles écouter à la radio ces chansons reprises jusqu’à l’infini par des artistes du monde entier. Des chansons comme Georgia on my mind, Stardust ou Memphis in June. Ça situe un homme.

En plus d’être un grand compositeur, Hoagy les bons tuyaux fait des heures sup’ pour jouer au cinéma dans des films mémorables comme Le port de l’angoisse, film surtout connu pour la rencontre entre Humphrey Bogart et Lauren Bacall, couple mythique d’Hollywood.

Il interprète dedans une chanson magnifique dans laquelle il raconte la vie d’un Américain coincé à Hong Kong dans les fumeries d’Opium ( ! ) et qui demande à retourner à San Francisco pour y être enterré.

 

Après avoir pris le temps de vieillir, il se consacre dans les années 60 à un show TV pour les enfants sages américains qui avait pour but de leur apprendre la musique. Conscient que son temps était venu, Hoagy décide d’engager un groupe psychedelic-funk-rock absolument phénoménal, les Stark Reality.

Ils sont chargés de chatouiller les oreilles non éduquées des petits enfants innocents qui n’en demandaient pas tant. Devenu culte chez les beatmakers HipHop, qui ont peut-être grandi devant cette émission, Stark Reality n’a sorti qu’un album devenu une perle rare vendu aujourd’hui à plus de 700$.

Comme un retour de bâton dans la gueule, Cage, un rappeur dérangé particulièrement talentueux, a surement voulu rendre des comptes à l’éducation d’aujourd’hui avec ce titre remplit de noirceur. La chanson sample le jingle de l’émission TV de Hoagy comme pour rappeler que les temps changent, les enfants grandissent et finissent par montrer les crocs.

en BONUS, une chanson énorme de Stark Reality qui vieillit aussi bien qu’un bon vin

 

Partager
Categorized: CHRONIQUES
Tagged: , , ,

This Post Has 0 Comments

Leave A Reply